Personne n’est à l’abri…

emeute1

Pour l’oligarchie

Au lieu de financer les programmes sociaux, d’investir dans l’éducation, de construire des hôpitaux, de sortir le pays de l’économie de rentes. L’oligarchie a préféré transformer Haïti en un vulgaire « comptoir de vente et d’achat » pour répéter les mots de Pierre Richard Duchemin, de regretté mémoire.
Que son âme repose en paix !

L’oligarchie d »Haiti a financé des coups d’État. Elle a orchestré des campagnes de déstabilisation, elle a détourné des élections et elle a fait élire des responsables fantoches.

Au lieu d’aider au renforcement institutionnel de la PNH. Elle a préféré louer les services de quelques policiers et des bandits de la place en les plaçant sous payroll mensuel.

Elle a constitué des milices armées pour éliminer des concurrents et pour protéger ses intérêts. Au lieu de faire preuve de lucidité et d’être à l’écoute de son environnement. Elle préfère se réfugier dans un mépris coloriste et dans un déni de classe en relayant des slogans à la con: » Ayiti pam lan diferan », Egri kap megri ».

Pourtant malgré tous ses mercenaires, ses policiers sous payroll, ses bandits sanguinaires toujours à l’affût, ses milices armées, ses stations de radio et de télévision.
Malgré tous ses honorables, sénateurs et députés qui habitent dans ses appartements et qui sont à sa solde. Malgré ses juges, ses greffiers, son premier ministre et son présidentde la République. L’oligarchie a été rageusement secouée ce week-end par une population affamée, désespérée, frustrée, mais qui au fond de sa révolte et de sa fureur était quand même capable d’identifier ses ennemis et ses bourreaux.

L’oligrachie devra tirer les conséquences de ce Week-end. Si elle ne s’ajuste pas. Je crains que ce sera jusqu’aux villas la prochaine fois. Si on ne se tourne pas tous ensemble vers le progrès et le développement durable de notre pays. Nous allons tous périr ensemble. On peut vivre ensemble. Il y a suffisamment de moyens et de compétences pour nous maintenir ensemble dans la durée et dans la dignité.

Désormais, Personne n’est à l’abri. C’est peut être mieux comme ça. Si cela peut provoquer une certaine prise de conscience.

Pour le parlement:

Il y a une stratégie qui n’a rien d’originale, parce qu’elle a déjà montré ses limites qui consiste à dissocier les actions du président de la République de son chef de gouvernement

Voici la formule: On isole le gouvernement et on donne le premier ministre en pâture, comme ça s’etait déjà produit lors des émeutes de la faim en 2008 avec le premier ministre Alexis (lâché par Preval) et le vote de censure du Sénat. Ce qui ne va rien résoudre aux problèmes des inégalités sociales.

Comme quoi, on va opérer un changement de gouvernement. Les députés et les sénateurs Tèt Kale vont avoir leur remaniement tant souhaité pour pouvoir faire le plein, lors des prochaines joutes électorales. Et on va continuer avec les petites combines et le poisson de pâques à 1 million de gourdes l’année prochaine.

Ce disque est gravé. On en a marre. Il faut faire preuve d’originalité, messieurs. Le Parlement Haïtien n »est pas innocent. La population Haïtienne n’est pas dupe. Elle sait identifier ses bourreaux.

C’est ce même parlement qui a validé le budget criminel du Président L’année dernière.

C’est ce même parlement qui a validé le budget criminel du Président L’année dernière (bis)

C’est ce même parlement qui a enterré lors d’une séance « chanpwèl » le rapport sur le Petro Karibe.

C’est ce même parlement qui accepte que son budget de fonctionnement dépasse celui qui est alloué à la Santé Publique.

Le Parlement n’est pas innocent. Le remplacement de Lafontant par un autre gars tout aussi fantoche et stupide que lui ne va rien résoudre. Il s’agit d’une stratégie politicienne, d’une tentative de récupération, d’un subterfuge, d’une ruse dont seul les politiciens d’ici en possèdent la recette.

Pour son propre salut, le parlement va devoir rectifier, corriger, surveiller et surtout moraliser.

Le mouvement dévastateur de ce Week end peut être repris à n’importe quel moment. Et ça commencera peut être au niveau du bicentenaire, la prochaine fois.

Ce parlement souffre d’un discrédit moral moral et de confiance auprès de la population. Ceci dit à n’importe quel moment, tout peut arriver.

Richenel Ostine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s