7 février : Le CSPN appelle les policiers à la prudence et la population à la réflexion

gazPort-au-Prince, le 6 février 2019.- Le Directeur général de la Police nationale d’Haïti (PNH), Michel-Ange Gédéon exprime ses préoccupations par rapport aux cas répétés d’assassinat de policiers tant à Port-au-Prince que dans les villes de province.Dans un communiqué publié, le 6 février 2019, le commandant en chef de la PNH invite les agents de l’institution à la prudence et à la vigilance au cours des manifestations annoncées pour la date du 7 février.
« Étant une institution républicaine avec des fonctions régaliennes de premier ordre, la PNH se doit d’être debout et, de fait, sera debout pour accompagner les manifestations pacifiques, neutraliser les malfaiteurs, réprimer tout acte de vandalisme, assurer la sécurité des vies et des biens conformément à sa mission constitutionnelle » lit-on dans le communiqué.
Le numéro 1 de la PNH exhorte les agents à être sur leur garde. « Entourez-vous de mesures de sécurité personnelle. N’évoluez pas en solo. Soyez toujours en surnombre face aux brigands ! Privilégiez l’esprit de corps et l’esprit d’équipe pour mieux accomplir votre mission », a poursuivi le communiqué.
Michel-Ange Gédéon rappelle aux policiers qu’ils ne peuvent pas faillir à leur mission. Il leur exhorte à rester vivants pour protéger les vies et les biens de la population.
« Restez ensemble pour survivre ensemble ! Restez vivants pour qu’Haïti ne meure pas », a conclu le communiqué.
Le chef du gouvernement Jean Henry Céant, président du Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN) a, de son côté appelé la population à réfléchir et à faire de la date du 7 février le point de départ d’un programme commun qui est la recherche de vraies solutions aux problèmes d’Haïti.
Dans un communiqué émanant de son bureau, il a demandé à la population de « ne pas céder au blâme des uns et à l’absolution des autres ». « Reconnaissons que les manquements sont collectifs et que les solutions sont à trouver ensemble dans le dialogue », a-t-il poursuivi.
Ce dernier en a profité pour « inviter les églises, les institutions morales et les leaders de grande sagesse à se joindre les mains dans la méditation pour privilégier les pensées positives sur le défaitisme et pour propager le message d’union en cette conjoncture ».

Cet appel aux policiers et à la population vient dans un contexte d’une grande mobilisation anti-gouvernementale prévue pour ce jeudi 7 février. Plus d’un million de personnes sont attendues dans les rues pour crier leur ras-le-bol contre la politique du président Jovenel Moise.

Patrick Réma

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s