Haïti-Carburant : Que présage le ministre Delva?

Guyler-C-Delva

Pétion-Ville, 21 mai 2018.- Pour une 2ème fois en une semaine, le ministre de la Culture et de la Communication Guyler C. Delva a voulu mettre les points sur les “i” en ce qui concerne la hausse du prix du carburant sur le marché local. Le titulaire du MCC persiste: « l’augmentation du prix des produits pétroliers sera bénéfique pour les couches les plus défavorisées de la population ».

Aujourd’hui encore, il a repris les arguments soutenus la semaine dernière pour justifier la possible décision du gouvernement d’ajuster à la hausse le prix du carburant. C’est important de revenir sur ce sujet a indiqué le ministre qui veut être sûr d’avoir été entendu et bien compris. Selon Guyler C. Delva, de 2010 à nos jours, l’État haïtien a dépensé 47 milliards de gourdes en subventionnant les produits pétroliers. Pour l’exercice fiscal en cours, une perte de plus de 7 milliards a déjà été enregistrée et que d’ici la fin de l’exercice, celle-ci s’estimera à environ 13 milliards de gourdes si le gouvernement ne prend pas des mesures appropriées.

Guyler C. Delva a aussi levé la voile sur une triste réalité qui veut que tout l’argent dépensé par l’État haïtien en subventionnant le carburant profite aux nantis du pays. Ils sont donc 20% de la population à qui profitent 93% de cet argent, selon le ministre. Autrement dit seulement 7% de l’argent dépensé par l’Etat en subvention du carburant touchent ceux qui sont le plus dans le besoin.

Avec de tels arguments, Guyler C. Delva veut être certain de calmer les appréhensions et neutraliser toute velléité de protestation. Après avoir appelé les syndicalistes du secteur du transport à faire preuve de patriotisme, il s’est adressé à la population l’exhortant à ne pas prendre part à des manifestations de rues qui, dit-il, pourraient contribuer à la déstabilisation du pays.

Le ministre présage-t-il quelque chose de mauvais pour le pays ? Lui seul sait ! En tout cas, avec une communication aussi agressive, il faudrait croire que le gouvernement n’a pas la conscience tranquille, ne serait-ce qu’en envisageant une telle mesure. Effectivement, augmenter les prix des produits pétroliers dans un contexte socio-économique aussi précaire est une décision qui nécessite une préparation psychologique des consommateurs, particulièrement ceux qui calculent aux centimes prêts le prix de chaque gallon de gazoline.

Patrick Réma

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s