Fête Dieu et Sensation de vide…

vide rue

Nous avons échoué partout. Même notre Dieu n’arrive pas à nous rassembler. C’est ce que Paul l’Apôtre avait expliqué aux Athéniens dans le livre des actes des apôtres chapitre 17 verset 23 : en contemplant vos dévotions, j’ai trouvé même un autel sur lequel était écrit : AU DIEU INCONNU; celui donc que vous honorez sans le connaître, c’est celui que je vous annonce.

Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve; il est partout…Cependant, aujourd’hui, les croyants n’ont jamais été aussi divisés, ce qui rend tout projet social difficile à se concrétiser.

Il n’existe pas de formule magique ou de remèdes infaillibles. La solution se trouve en chacun de nous ; et tout repose sur l’exercice de la vérité.

Et pour parodier l’hypocrisie ambiante, cet échec des élites Haïtiennes, Le 56eme président d’Haïti dans ses moments de crise lançait sarcastique : ‘’Si je suis dans cette position aujourd’hui, c’est parce que vous ne valez rien’’.

En scrutant l’horizon politique, social, économique, le constat du vide est plus que révélateur de notre impuissance.

Pourquoi les démocrates n’avaient-ils pas réagi à temps aux revendications que les autocrates populistes ont si bien exploitées, en donnant l’impression d’être à l’écoute, de comprendre les mécanismes du fossé entre élites et citoyens ordinaires ? Si les partis politiques plus ou moins structurés avaient eu des programmes plus audacieux, peut-être aurait-on évité ce sentiment de vide qui fait peur.

Et pour combler ce vide, il n’y avait personne. C’était comme si le président Jovenel Moise naviguerait seul dans ses décisions, ses errances, ses succès ; et pour l’horizon 2022, la décomposition des ces élites est à un point de pourriture telle, que les prochaines élections risqueront de renforcer ce vide par le statu quo, c’est à dire une continuité sans correction.

Mais les intérêts particuliers n’expliquent pas à eux seuls l’échec visible. Un vide de la pensée s’est créé après la désillusion du mouvement du 7 février 1986 et a mis fin au consensus populaire pour céder la place à ce mercenariat ambiant dans le pays.

Si en tant que croyants, nous ne pouvons même pas nous entendre sur notre Dieu, sur quoi nous entendrions-nous ?

Raphaël Théoma Daniel
Tous les jours sur Radio Galaxie
7h-10h AM
1h-2h PM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s