Diplomatie/Taïwan : Haïti change son fusil d’épaule

Haiti TaiwanPétion-Ville, le 4 juin 2018.-Les relations diplomatiques entre Haïti et Taïwan devraient se poursuivent sur de nouvelles bases, à en croire le Président haïtien Jovenel Moïse qui revient d’une visite officielle de 5 jours à Taïwan.

Le chef de l’État annonce, en ce sens, la mise en place d’un comité de haut niveau dirigé par les Ministres des Affaires étrangères des deux pays. Ce comité doit assurer le suivi d’un accord qui a été paraphé entre les deux Etats pour l’établissement d’une nouvelle alliance, a indiqué Jovenel Moïse, lors d’un point de presse, ce samedi 2 juin, au salon diplomatique de l’Aéroport International Toussaint Louverture.

Cet accord doit permettre aux deux pays de renforcer leur relation et réduire la vulnérabilité économique d’Haïti, a précisé le chef de l’État haïtien. Ce comité de haut niveau a deux mois pour élaborer un document qui définira l’avenir de la nouvelle alliance Haïti-Taïwan, a-t-il fait savoir.

Cette visite officielle de 5 jours que vient de boucler le Président Jovenel Moïse en terre taïwanaise a été effectuée dans un contexte de bouleversement que connait la diplomatie taïwanaise ces derniers temps, avec la volonté de la grande Chine d’attirer ses partenaires et l’isoler sur le plan international.

La stratégie chinoise consiste à proposer à des pays amis de Taïwan d’énormes avantages pour le développement de leurs infrastructures. Plusieurs pays africains et récemment la République Dominicaine et le Panama ont, ainsi, tourné le dos à Taïwan au profit de la Chine.

Et depuis quelques semaines, la relation haïtiano-taïwanaise est l’object de nombreux questionnements dans la presse et sur les médias sociaux après la proposition chinoise de mettre à la disposition d’Haiti la coquette somme de 4,5 millards USD pour la reconstruction de Port-au-Prince, aujourd’hui en agonie.

Alors que la Mairie de Port-au-Prince a adressé une lettre officielle d’acceptation aux chinois, le gouvernement haïtien a envoyé un signal différent. Toutefois, même si le Chef de l’État, par sa visite, a réaffirmé la fidélité d’Haïti aux taïwanais, il reste que celui-ci pense que des changements méritent d’être opérés dans les modes de coopération d’Haïti avec les pays dits amis. Il a affirmé sa volonté d’être le porte-étendard de cette nouvelle vision des rapports entre le pays et ses partenaires internationaux. « Nous nous engageons à changer de paradigme dans toutes les relations entretenues par Haïti avec d’autres pays. Nous voulons un modèle de coopération gagnant-gagnant », a martelé Jovenel Moïse, au cours de la présentation du bilan de son voyage.

Même si les signaux montrent qu’Haïti maintiendra sa relation avec Taïwan, il est à considérer que la Grande Chine lui offre un bon levier de négociation avec les taïwanais, dont la diplomatie est aujourd’hui dos au mur. Mais, faudrait-il que les dirigeants haïtiens aient l’intelligence et la clairvoyance pour en tirer profit, suivant le principe que les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts.

Patrick Réma

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s