Gabriel comme Zizou…

Jean-Gabriel-FortuneDémission surprise noyée dans le silence des Non-Dits…Et pourtant, le maire principal de la ville des Cayes, M. Jean Gabriel FORTUNÉ, lors d’une conférence de presse le mercredi 28 février 2018 s’était accordé un satisfecit après 20 mois au pouvoir. Rien ne présageait cette démission subite, qui a pris de court tous les observateurs.

Parfois coloré, condescendant, flingueur, ou grande gueule, il ne laissait personne indifférent dans ses prises de positions. Il a toujours voulu innover, donner un autre souffle à la pratique du pouvoir ; il s’est toujours déclaré au service de la population ; il devait la défendre envers et contre tous. Comme l’exigeait la démocratie, les élus devaient rendre compte, prônait-il.

Jean Gabriel Fortuné avait annoncé la construction d’une gare routière, relocalisation de l’Hôpital Immaculée Conception des Cayes, création d’un parc industriel, d’un quartier ministériel, des éco villages, des éco quartiers et des fermes agricoles de 200 à 300 carreaux de terre au sein de la ville ; relocalisation des marchés ; contre l’insécurité foncière, création d’une commission de gestion de l’insécurité foncière.

En vue de relancer le secteur agricole de la ville, il avait promis la création d’une brigade fiscale et prévu des sanctions contre les mauvais payeurs. Sur le plan de la sécurité, présence d’un policier détaché dans chaque section communale, création d’un corps spécial de 21 membres en vue de la lutte contre l’insalubrité.

L’Union Européenne financerait à hauteur de 4 millions d’euros ces projets d’expansion de la ville des Cayes. Un plan ambitieux pour la ville, au même titre que celui de son allié et fidèle ami, Jovenel Moise pour Haïti.

Et pourtant, malgré ses projets d’envergure il a démissionné en cours de mandat, pour sauver la vie de sa fille contre les conspirateurs du Sud, explique-t-il, à la solde d’un citoyen membre du secteur privé du Sud nommé Pierre Léger. L’ex parlementaire n’était pas à sa première démission ; déjà, il avait quitté son poste de délégué départemental sous la présidence de Michel Martelly en 2012 ; il avait précisé comme aujourd’hui en juin 2018 que sa décision était irrévocable.

À l’époque, la controverse concernait la mise à l’écart du délégué du Sud, Gabriel Fortuné, dans l’organisation du carnaval par le président du comité, un représentant du secteur privé, William Eliacin ; cinquante millions de gourdes étaient en jeu.

Tout comme pour Zinedine Zidane, autre démission surprise, il faudrait regarder ailleurs et attendre pour comprendre à la lumière des non-dits. Les dénonciations et autres déclarations publiques cacheraient souvent des vérités, des mensonges, des coups bas, des egos et surtout des agendas; d’autant plus, le cartel municipal des Cayes n’aurait jamais été soudé apparemment, ni le maire principal en odeur de sainteté, faut-il le rappeler…

Raphaël Théoma Daniel
Tous les jours sur Radio Galaxie
7h-10hAM
1h-2h PM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s