Vendetta : Une vengeance qui se transmet de génération en génération

VengenceTout comme la richesse se transmettait de génération en génération, il en était de même pour la vengeance. Les fils d’une famille ruinée, appauvrie n’oublieront jamais le nom, le visage de leurs affameurs de génération en génération.

On joue avec le feu, car on joue avec la vie des autres en leur privant de pain, de nourriture, de bonheur.

Les quelques familles riches du pays ne comprennent pas jusqu’à présent l’urgence d’une bonne répartition des richesses communes.

Le président Jovenel Moise est revenu de Taiwan ; le peuple sans électricité, sans nourriture, sans santé, éducation, assurance, sans lendemain, attend la concrétisation des promesses faites par les Chinois de Taipei. Une fois de plus, les inégalités nous ont obligés à quémander la queue entre les jambes, tête baissée, toute fierté bue. Cependant, dans la délégation conduite par le chef de l’Etat haïtien, on ne comptait que des jouisseurs, c’est à dire ces mêmes familles riches.

Nous avions choisi depuis longtemps nos ennemis comme amis. La situation à la faculté d’ethnologie illustre cette folie ; comment pouvait-on retourner son arme et faire feu sur ses propres alliés ?

La reprise ratée des cours à la faculté d’ethnologie, onze mois après sa fermeture académique, par des étudiants en colère, démontre à quel point nous avions perdu toute notion d’appartenance. Sous prétexte d’exiger justice pour leur camarade John Rock Gourgueder avant la réouverture de l’année académique et la tête du doyen Jean Yves Blot, ces exaltés ont déclenché sans le savoir une vendetta meurtrière contre eux-mêmes.

Ils ont semé la panique à la barrière d’entrée. Agents de sécurité et personnel administratif ont été forcés de vider les lieux sous les menaces habituelles ; comme si ces simples employés représentaient à leurs yeux l’ennemi commun à abattre.

Notre vendetta doit être contre la misère, contre l’exclusion, contre la division, contre l’aliénation. Identifions nos vrais adversaires et choisissons nos combats.

‘’Attention, les pauvres vous déclarent la vendetta; ainsi, tenez-vous bien, et gardez-vous de votre mieux; car la première fois que nous nous trouverons face à face, c’est que votre dernière heure sera venue’’ (Dumas père, Monte-Cristo).

Raphaël Théoma Daniel
Tous les jours sur Radio Galaxie
7h-10h AM
1h-2h PM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s